Un ingénieur devenu dessinateur !


Anciennement programmeur dans les jeux vidéo, Xavier CRESPO est aujourd'hui auteur et dessinateur. Installé au Canada, il a co-fondé la maison d'édition MX Editions et publie sa première bande dessinée "Cohabitation".

Le premier tome est actuellement en vente sur Ulule jusqu'au 22 avril 2021.

Entretien avec cet ingénieur devenu dessinateur !

Quel est votre parcours ?

J’ai travaillé pendant 18 ans dans les jeux vidéo où la passion et la créativité sont des clés essentielles. J’ai ainsi collaboré, entre autre, avec le plus grand éditeur en France à la conception d’une quinzaine de jeux.

J’ai aussi une imagination débordante, un bon coup de crayon développé au fil des ans et une grande envie de faire évoluer les choses. De tout ça est née ma Bande Dessinée « Cohabitation » et ma nouvelle carrière en tant qu’auteur et dessinateur.

Que faites-vous aujourd'hui ? Quel est le quotidien d'un auteur et dessinateur indépendant ?

« Etre dessinateur, sans dépendre d’une grande maison d’édition, implique d’être polyvalent et très motivé. »

Lorsque je suis en phase de création, je passe la majorité de mon temps à dessiner les vignettes de ma BD, à colorier mes dessins puis à intégrer décors et dialogues. Quand cette étape est terminée, mes journées sont occupées à faire connaître mon ouvrage (via les réseaux sociaux, la presse, etc.) et à contacter tous les prestataires dont j’ai besoin (imprimeur, site d’hébergement, traducteur, etc.).

D'ingénieur à auteur-dessinateur : quel déclic ?

J’ai toujours travaillé sur ma Bande Dessinée, en parallèle de mon travail d’ingénieur informatique. Ce projet personnel a pris de plus en plus d’ampleur en termes d’intérêt et de priorité dans ma vie. Souhaitant rester autonome dans ce projet d’édition, j’ai profité de ce nouveau tournant dans ma carrière pour également co-créer ma propre maison d’édition et ainsi éditer mes œuvres comme je le souhaite.

Connaissez-vous d'autres Alumni de l'ESEO travaillant dans le même domaine ?

Je pense être seul dans ce secteur. Mais je pense faire partie de plusieurs diplômés de l’ESEO à se reconvertir de façon si radicale !

« L’ESEO donne d’excellentes bases multidisciplinaires qui permettent de rentrer dans n’importe quelle carrière. »

Un conseil pour quelqu'un souhaitant se lancer dans ce métier ?

D’abord, je lui conseillerais d’oser se rapprocher de personnes exerçant ce métier. Les retours d’expérience et les conseils sont très précieux. Je souhaiterais aussi lui dire que la persévérance est un atout. Car le chemin qui le mènera à ce métier sera peut-être plus long que prévu. Mais toutes les étapes par lesquelles il devra passer seront utiles, d’une façon ou d’une autre. Et pour finir, je lui rappellerais de ne pas oublier cette envie de faire ce métier malgré ce que pourraient en penser les autres. Vivons sans regrets !

L'ESEO et toi ? Quels souvenirs gardes-tu de la vie étudiante et de l'école en générale ?

Je me souviens d’une vidéo réalisée avec des amis de ma promotion qui visait à présenter l’école à un concours. Nous n’avons pas été retenus mais le tournage fut rempli de bons moments !

Je garde également un excellent souvenir des 100 jours ! Se déguiser, être tous ensemble, fêter nos derniers jours d’étudiants. Un grand moment !

Que représente pour toi le réseau #ESEOalumni ? 

Le réseau représente une formidable opportunité de rester en contact avec sa promotion et aussi avec l’école elle-même.

Quand j’ai lancé ma Bande Dessinée sur Ulule, un site de financement participatif, j’ai rapidement contacté l’association pour du soutien. Et la réponse a été immédiate.

« Je savais qu’en tant étudiants, nous étions épaulés. Et je suis ravi de voir que même après, le soutien est encore là ! »


Source : www.eseo-alumni.com

Propos recueillis par Yoann DIGUE