Entrevue: Xavier Crespo, un bédéiste qui veut inspirer les jeunes!

Xavier Crespo dessine depuis qu’il est tout petit. À 15 ans, il avait déjà en tête l’histoire et l’univers de Cohabitation, la bande dessinée dont il est l’auteur et l’illustrateur aujourd’hui. 

Cohabitation, c’est une bande dessinée de science-fiction pour les 8 à 12 ans. On s’est dit que c’était une lecture qui risquait d’intéresser les As! Xavier s’apprête à lancer un deuxième tome, il répond à nos questions! 

Tout d’abord, Cohabitation, de quoi ça parle? 

Ça raconte les aventures de Thomas et Kamina, deux adolescents qui viennent de mondes complètement différents. Thomas vient de la Terre, et Kamina est une jeune extraterrestre qui vient d’un peuple très évolué. Ensemble, ils essayent de déjouer les complots contre leurs planètes. Dans le premier tome, on raconte leur rencontre et dans le deuxième tome, on se concentre davantage sur Kamina qui découvre le quotidien des Terriens. 

 

Quand tu étais enfant, voulais-tu faire du dessin? 

Je dessine depuis toujours. J’adorais les bandes dessinées, les comics et les mangas. J’ai fait mes premières bandes dessinées à l’adolescence. En fait, la première fois que j’ai eu l’idée de faire Cohabitation, j’avais 15 ans. J’avais envie de créer une bande dessinée à propos d’un adolescent qui n’avait pas de pouvoir et qui me ressemblait un peu. 

 

Quels messages veux-tu transmettre à travers l’histoire de Thomas et Kamina? 

Le premier message, c’est de se faire confiance. C’est important d’apprendre à se connaître et à s’écouter pour pouvoir sortir de certaines situations et bien avancer dans la vie. 

 

Est-ce qu’il y a des valeurs importantes à tes yeux qu’il faut absolument transmettre aux jeunes selon toi?

Bien sûr! Au départ, cette bande dessinée était beaucoup plus axée sur l’humour et l’action. En grandissant, j’ai ajouté des valeurs auxquelles je tenais comme la tolérance, l’ouverture d’esprit ou le respect des autres. 

 

Ça ressemble à quoi le quotidien d’un bédéiste? Es-tu constamment en train de gribouiller sur du papier, de penser à des nouveaux personnages, etc? 

Alors c’est un petit peu particulier parce que j’ai deux travails. Je suis bédéiste, mais je suis aussi programmeur de jeux vidéo. Mais pour le côté bande dessinée, je fais des brouillons, je retouche ou mets au propre d’autres dessins. Je pense aussi tout le temps à de nouvelles histoires et de nouvelles aventures et aux messages que je veux transmettre.

Pour publier le deuxième tome de Cohabitation, Xavier et la maison d’édition MX Éditions font ce qu’on appelle une campagne de sociofinancement jusqu'au 3 décembre. Sur le site de La Ruche Québec, les gens sont invités à donner de l’argent pour aider à payer la publication du livre. Pour les remercier, Xavier intégrera les donateurs sous forme de personnages dans son livre! Plutôt cool, non? 

Pourquoi faut-il une campagne de sociofinancement pour le deuxième tome? 

Avec MX Éditions, on veut à tout prix utiliser du papier recyclé et on veut aussi employer des gens d’ici, du Québec. Tout cela coûte un peu plus cher, mais on pense que c’est important de le faire. Le sociofinancement va nous aider à couvrir une partie de ces frais. 

 

En dehors de Cohabitation, est-ce que tu as d’autres projets en attente? 

Une fois que le tome 2 sera publié, je vais enchaîner sur le tome 3 et je vais aussi travailler sur un autre projet. Je vais développer un autre personnage déjà présent dans le premier et deuxième tome que les lecteurs aiment beaucoup pour qu’on découvre un peu plus son quotidien. 

Pour terminer, des questions en rafales : 

Ta couleur préférée?

Le rouge.

Ta matière préférée à l’école?

Les mathématiques.

Ton personnage de bande dessinée préféré?

Sangoku dans Dragon Ball. C’est ce personnage qui m’a donné envie de faire de la bande dessinée. 

Si tu étais un animal, quel animal serais-tu? 

La panthère noire, parce que quand j’étais petit, j’adorais grimper dans les arbres. Et enfant, j’aimais beaucoup le super-héros la Panthère noire.

As-tu une phrase fétiche? 

La persévérance peut nous amener jusqu’au bout de nos rêves.

Journaliste: Émeric Epaud

Source: Entrevue: Xavier Crespo, un bédéiste qui veut inspirer les jeunes! | Articles | Les as de l'info (lesasdelinfo.com)